Une journée pour fêter la première année de ValueBugs et programmer ensemble les deux années à venir

Présents: Robin, Guy, Bertrand, Cloé, Bruno, Hélène, César, Nduka, Florent, Benjamin, Sam, Monica, Marco, Valentin, Jean-Pierre, Sabine, Laurence, Alain, Emilie, Geoffrey, Alexis, Laetitia, Anne, Francesca, Philippe, Nouchzad, Sophie, Dimitri, Mia, Etienne, Guillerme, Marie, Raoul, Yves, Olivier


Accueil et clarification (10h - 11h)

Présentation succincte (Etienne) en 10 min

Discussion par table pour échanger/répondre aux questions (expertise de CC à table)

Mise en commun les questions qui n'ont pas de réponse par table

Questions

Composition de l'alimentation des larves bio/pas bio : peut-on tout mettre ?

Y a-t-il des retours d'expériences sur la valorisation des larves chez différents animaux (poules, poissons, chiens, chats) ?

Peut-on faire une consommation humaine des larves ?

RÉGLEMENTATION

Comment l'AFSCA est-elle pertinente pour dire ce qui a lieu chez nous ?

Peut-on (capacité/autorisation) donner des matières fécales à manger aux larves ?

CYCLE/VOLIÈRES

Quand commence-t-on les séries avec les volières ?

Où en est-on sur la reproduction ?

D'où viennent les œufs ?

ELEVAGE/BIB

Seau plein et larves pas mûres, que faire ?

Pourquoi larves encore petites après 2 semaines ?

ELEVAGE/GÉNÉRAL

Marge de températures acceptables ? - Un élevage est-il possible en extérieur ou pas, en fonction des conditions climatiques variables ?

Quantifier : nombre de kilos pour produire une quantité de larves ? (Rapport de poids intrants / produit fini ?) Où en est le prototype extérieur, parce que deux tentatives en intérieur qui se sont mal passées

Forum Ouvert (11h - 14h30)

Utilisation du BIB (Sam, Benjamin, Marine, Hélène, Julien, Sabine, Bruno, Nduka, César)

- Facilité d'utilisation (manipulation, alimentation, etc.)

- Facteurs d'échec et de réussite

- Quelle quantité de nourriture mettre?

- Composition du compost résiduel

- Aliments trop humides + pain sec --> hantise que ce soit trop humide

- Localisation du BIB: chaudière? Frigo?

- Quid des odeurs?

- Formation pour professeurs

- Bruit

--> ValueBugs au service des déchets et pas l'inverse

Devenir citoyen-chercheur (Sabine, Sam, Marie)

- Infos pratiques

- Démarches à suivre

Que donne-t-on à manger aux larves?

- Problème de BIB trop humide

- Accumulation d'eau dans le fond du seau interne --> odeur peu agréable

- Solution: ajout de BRF, carton brun, boites d’œufs, drêches, etc. dans le seau intérieur

- Mutualiser l'apport de nourriture (application HoPLR - holpl.com): carte Facebook - sorte de facebook à l'échelle d'un quartier Mutualisation pour récupérer des matières brunes ou vertes

Reproduction/volière

Les mouches ne sont pas très mobiles, il ne faut pas craindre des évasions, elles sont contenues grâce à des manchons. Les mouches pondent dans les angles, mais il existe filets professionnels qui sont vendus sur les sites de vente asiatiques Il faut tenir compte de la réduction du patrimoine génétique après quelques générations, il faut pas se croire totalement indépendant des producteurs professionnels pour renouveler le stock la reproduction reste réservée à une poignée d'éleveurs sur Bxl et n'est pas envisageable pour tout le monde


Aquaponie

Pas de notes écrites

Plénière (fishbowl) (14h30 - 16h)

Matières illicites

Va t on demander un élargissement de la dérogation? Image du projet  ? Pas d'impact si on donne SPA. (?? ce qui veut dire ?) Intérêt: plus tu peux mettre des choses, plus c'est intéressant. Si on met de la viande, pourrait causer d'autres problèmes (encore plus d'odeurs). Viande en putréfaction aie aie l'odeur. Pb vient de la législation européenne. Larves seraient capables de dégrader très vite les matières animales --> pas de gêne odorante en plus Demande de CC: test avec toilettes sèches. Lecture compliquée si on commence à nourrir les larves avec les matières fécales. Projet pourrait devenir moins populaire (voire carrément rejeté par l'opinion) Il faut mettre de l’énergie si l’on veut une nouvelle dérogation. Energie qui doit être amenée par des citoyens également. La perspective à assez court terme vaut-elle l'effort ? Facilité du projet: se contenter des restes végétales. - des restes végétaux / matières végétales -

Pb de l'accumulation des molécules chimiques dans les larves. Bof de nourrir les larves avec ces molécules. (Mais se rappeler que H2O est un produit chimique : acide fort qui peut tuer par ingestion !!) Manque d'informations sur les résidus chimiques. Tout est intéressant d'étudier et de tester. Stratégie de traiter les matières illicites sans détraquer l'image du projet. Solution intermédiaire: lister et tester en milieu labo. Message du début: végétales --> animales Garder deux branches séparées.

Il ne faut pas exagérer sur l'“aseptisation” : le monde n'est pas un environnement contrôlé → regarder en labo le potentiel des illicites donne des indications, évoluer dans le cadre législatif Les pratiques séculaires ont toujours existé (couenne de fromage aux poules…), la réglementation pose souvent des problèmes plus qu'elle ne crée de solutions (Mais la réglementation sert à protéger la population a priori !) Matières illicites = intérêt serait de permettre de valoriser ce qu'on n'arrive pas à valoriser avant (=dans les (vermi)composts) « Je me tiens aux règles dans le cadre du projet mais je m'autorise plus dans mes pratiques au quotidien (on donne de tout à nos poules) »

Interpeller l'AFSCA sur : Droit de tester de l'illicite en labo ? (psychotropes, pesticides…) Quand serez-vous réalistes quant à ce qui se fait déjà ? (Ce n'est pas le rôle légal de l'AFSCA !!) Quel est l'intérêt de savoir si les larves mangent aussi la viande, le fromage ? Quelles informations connait-on déjà ? Questionnement: qu'est ce qui se transfère dans la chaîne alimentaire?

Quel(s) objectif(s) on veut atteindre? Si objectif est la vente d’œufs, démarche sera différente.

Analyse de la composition de larves? Via la composition nutritionnelle des œufs. Aussi, quantification de pathogènes qui transitent par les poules. Ceux qui ont un intérêt à propos de cette thématique: groupe de travail, questions qui se dégagent collectivement. Soutien des partenaires. Question des polluants émerge de plus en plus. Concentration ou pas?

23 mai: étude de la KUL sur les microbes et les’polluants Chez la mouche soldat noire sort. BSF plutôt un complément aux techniques de compostage. Intérêt de la larve dans les SPA a tout son sens. Débouchés non alimentaires existent. Application des débouchés non alimentaires à l'échelle citoyenne


Éthique/charte

Charte = document co-écrit qui décrit ce qui est offert (matos, larves, réu) et demandé (mesures, participation)

Permafungi: travaille en open source. Modèle durable donc intérêt de diffuser l'information. Intéressant dans ce projet: données sur l'élevage domestique de larves. Open source // creative commons. S'assurer que ce qu'on fait sera utilisé en open source. Possibilité de publier le modèle de manière contaminante. Fonctionne pas sur les connaissances. Tout n'est pas brevetable (ex: la connaissance). Est ce que c'est pas notre problème de ne pas faire du profit? VB =est un réseau : un Industriel ne sait pas s’en saisir. Pas d'intérêt pour un entrepreneur de fonctionner à la manière VB.

Si qqn l'améliore, il faut ça profite à tout le monde. Open source et profit ne sont pas antinomiques. Est ce que le groupe veut faire du profit? Si qqn en fait du profit, tant mieux? Tant pis? WIKI = processus indispensable.

Parallèle Linux/ValuBugs très pertinent. Pérennisation du projet au-delà des 3 ans. Sans financement public, faut durabilité économique.

Actuellement, il y a des citoyens-chercheurs qui ne sont pas dans la réciprocité. Comment la communauté agit pour gérer ces "passagers clandestins"? La communauté doit être au courant de ces faits-là. Energie à mettre là dedans? Effet nombre, explosion de l'intérêt pour le projet? Peur de déresponsabilisation ?

Maintenant élargissement: protocole d'entrée et règles de base des nouveaux CC Exemple: rencontrer deux personnes pour échanger.

Idée du gratuit --> caution pour se rendre compte de la valeur. Deux aspects: ouverture et fermeture à la fois. Nécessaire que ça reste gratuit


Conscientiser sur le fait que pas gratuit mais offert