Protocole de collecte des données (engraissage)

version 0.6 ; 10 octobre 2018

Durant le projet, les prototypes de dispositif d’engraissage des larves sont élaborés pour répondre au mieux à un cahier des charges élaboré en co-création. Ce cahier des charges décrit les contraintes que doit respecter le dispositif d’engraissage final, ses caractéristiques idéales. Afin de quantifier la capacité des prototypes à répondre à ce cahier des charges, il est nécessaire de réaliser différentes mesures communes à chaque citoyen chercheur. Ces mesures permettront d’évaluer la qualité de la production de larves dans chaque prototype, et de regrouper ces données pour décrire le fonctionnement du prototype dans différents lieux (maison/appartement, différentes températures/nourriture/hygrométrie).

1. Objectif de la collecte de données Les données collectées permettront de déterminer si le dispositif d’engraissage est fonctionnel, de quantifier son efficacité, de lier les flux entrants (épluchures) et sortants (larves) et de trouver la densité adéquate pour optimiser la vitesse de consommation des épluchures et la croissance des larves. Ce protocole a pour but de trouver un juste équilibre entre avoir une quantité de données suffisante pour réaliser des analyses et s’assurer que la collecte des mesures reste gérable pour les citoyens-chercheurs.

2. Type de mesures Les données à récolter sont choisies sur base du cahier des charges de l'expérimentation “engraissage”. Il s’agit de trouver une façon d’objectiver, de donner une valeur pour estimer les différents points suivants :

  • Masse des résidus végétaux donnés aux larves
  • Bonne survie des larves : compter et peser le nombre de larves entrantes (dans le seau intérieur) et mûres (dans le seau extérieur)
  • Migration/auto-tri des larves : peser et compter les larves mûres (dans le seau extérieur) ; peser et compter les larves jeunes hors du seau intérieur
  • Etanchéité : compter le nombre de larves sorties du prototype d’engraissage (récoltées dans un sous-pot par exemple)
  • Pas d’odeur : agréable, désagréable
  • Pas de parasites : présence ou non de parasites, en quelle quantité, type de parasites (mouche domestique, drosophile, psychodide, mouchette sciaride, collembole)

Autres données à collecter :

  • Etat des résidus végétaux (entiers, broyés, frais, putréfiés, etc.)
  • Température dans la pièce. Nous fournirons bientôt une station de mesure des paramètres environnementaux (température, hygrométrie…). Avant cela, si vous possédez un thermomètre vous pouvez toujours noter la température dans la pièce où est entreposé votre dispositif.
  • Observations générales/supplémentaires

Les seules données obligatoires à indiquer à chaque mesure sont la date et l’heure. Les autres mesures sont inutilisables si l’on n’a pas de notion du moment de leur relevé.


3. Méthode de collecte et de partage des données Les données sont collectées en deux temps.

D’abord, les données sont TOUJOURS collectées dans le tableau papier qui vous est fourni. L’intérêt est double : il est très rapide de noter sur papier directement, lors de l’alimentation des larves en matière organique. Les données peuvent être reportées par informatique dans un second temps. le papier constitue une copie des données plus difficile à égarer/effacer qu’un document informatique.

Ensuite, les données du tableau papier sont encodées dans un système informatique qui permettra de partager et analyser les données collectivement. À ce stade, vous avez 4 options pour encoder vos mesures expérimentales :

  • un tableur à compléter sur votre ordinateur (fichier LibreOffice Mesures.ods ou Excel Mesures.xlsx, tous deux disponible dans votre dossier GoogleDrive). Vous complétez le tableur à votre rythme et nous le soumettez une fois la série terminée (=quand il n’y a plus de larves dans le prototype).

Nous recevons vos données à la fin de l'expérience.

  • un tableur en ligne (fichier GoogleSpreadsheet Mesures.gsheet disponible dans votre dossier GoogleDrive). Vous complétez le tableur à votre rythme, sans devoir envoyer quoi que ce soit à la fin de l’expérience.

Nous recevons vos données au fur et à mesure.

  • un formulaire en ligne (https://framaforms.org/saisie-de-donnees-experimentales-10-1537531070). L'utilisation est très simple : un formulaire rempli correspond à une ligne dans votre tableau papier. Les données obligatoires sont indiquées avec une astérisque rouge : si elles ne sont pas complétées, vous ne pouvez pas soumettre le formulaire et les données ne sont pas enregistrée. Mais dans ce cas, vous recevez un message qui vous invite à remplir les informations manquantes. Vous accédez au formulaire via le lien et le remplissez autant de fois que vous avez de lignes dans votre tableau.

Nous recevons vos données au fur et à mesure.

  • l’envoi d’une copie de votre tableau, par scan (email ; etoffin@ulb.ac.be ou marie@wormsasbl.org) ou photocopie (courrier postal ; Marie Gorza, Worms asbl, Rue Van Elewyck 35, 1050 Ixelles). Nous nous chargeons d'encoder les données pour vous.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les systèmes informatiques proposés plus haut, c’est une excellente option qui vous permet de participer malgré tout à l’expérimentation ! Nous recevons vos données à la fin de l'expérience.

Testez les différentes méthodes d’encodage, et trouvez celle qui vous convient le mieux : l’objectif est que cette étape soit aussi peu fastidieuse que possible !