Développement station de mesures (24 mai 2018)

De ValueBugs

Présents: Alex, Jean Luc, Hugo, Guillerme, Etienne, Marie

Lieu: ULB

Deux phases: première station météo basique (WIFI) et deuxième plus évoluée (LoRa); stations en accord avec les critères du cahier de charges. Tout le système en open source.

Données à collecter

  • Température et humidité à l’extérieur du prototype
  • Température et humidité à l’intérieur du seau extérieur
  • Température dans le seau intérieur
  • CO2: sur quelques prototypes (prix des capteurs plus élevé)
  • Bruit?
  • Luminosité? A l’extérieur ou à l’intérieur ? Impact sur la productivité si ouverture de 5 ou de 30 min?
  • Comportement des larves: marquage de certaines larves pour étudier les comportements individuels (colorants?)?

Etienne : prototype très connecté (capteur thermique, force, température, caméra, bruit, etc.)

Première phase: station météo WIFI

Station qui peut être opérationnelle assez rapidement Puce ESP8266 wifi (+/- 2 eur) connectée sur secteur et programmée avec du Python. Nouvelle technologie de puce: ESP32 (+/- 4 eur). Charger le mot de passe wifi en amont et possibilité de le changer par le citoyen-chercheur après. Capteurs: prix entre 3 et 4 eur

  • Humidité et température: DHT22 (0 à 100 % d’humidité; -40 à 125 °C) et DHT11 (20 à 80 % d’humidité; 0 à 50 °C).
  • Température: DS18B20

Prix total par dispositif: 15 à 20 eur.

Deuxième phase: station météo LoRa

LoRa = déclinaison de la version WIFI (avec optimisation énergétique) Version autonome sans électricité (panneau solaire) et sans WIFI à coût plus élevé Ajout d’un petit afficheur pour voir les données en temps réel Prix puce avec Lowra: 6 à 7 eur

LoRa (système qui réduit la bande passante): deux réseaux (wireless Belgium et Proximus); message chiffré deux fois donc sécurisation du contenu.

Récolte et base de données

Envoi des données 1x/jour avec http Corrélation de toutes ces données: graphe Hana (open source) Base de données Time Series: InfluxDB (autre système Postgres)

Consommation d’énergie

Possibilité de mettre en veille le WIFI (mode “basse consommation”) Moyen de travailler sur l’optimisation du fonctionnement pour réduire au maximum la consommation énergétique Démarrage du WIFI qui consomme le plus Mesure de la consommation d’énergie ? Connecter le système sur une batterie et voir en cmb de temps elle se vide. Multimètre pour évaluer consommation instantanée.

Perspective

Perspective à long terme (hors ValueBugs): station météo dans les composts (pour prouver l’hygiénisation par exemple). Changement progressif (indépendance énergétique, etc.).

To do

  • Hugo peut assembler les pièces et s’assurer que les données soient bien envoyées.
  • Etienne fournit les capteurs à Hugo
  • Guillerme s’occupe du boîtier à l’extérieur du prototype (imprimante 3D), faire attention à l’oxydation du connecteur

Une fois le prototype réalisé: organiser un atelier construction de la station beta avec les citoyens-chercheurs. Contacter le UrLab pour nous aider d’un point de vue logistique (local avec tout le matériel et les outils nécessaires) Idéal: construire les boîtiers cet été (une dizaine pour commencer)

A terme: une cinquantaine de prototypes à équiper